L’ÉQUIPE

DUO DE CRÉATION

Martine Asselin + Annick Daigneault
Toutes deux mamans d’enfants autistes.

«Si nous avions une baguette magique, notre plus grand souhait serait de passer 24 heures dans la tête et le corps de nos enfants.»

 

MARTINE ASSELINIMG_8774

«C’est quoi ça normal? Pourquoi est-ce la norme qui a raison?»

Co-auteure du documentaire «Les Pieds en Haut», Scénariste, productrice et réalisatrice.

Fascinée par l’humain, ses forces et ses failles, je le raconte à l’écran depuis presque 20 ans à travers les histoires de personnes authentiques. Je réfléchis au concept de normes. Je m’intéresse à la «marge» et aux «différents», à ceux dont les idées ou la manière d’être bouleversent l’ordre établi.

J’ai deux merveilleux enfants. L’aîné, Théo, 7 ans, est diagnostiqué autiste asperger. Chaque jour, il ressent sa différence. Il la vit plutôt mal, la voit non pas comme une richesse, mais un handicap. Chaque jour, on essaie de lui apprendre à se comporter « normalement », plutôt qu’à accepter et composer avec ce qu’il est.

Bien humblement, j’espère avec «Les pieds en haut» contribuer à ce que mon fils et toutes les personnes autistes soient mieux comprises et trouvent plus facilement leur place avec nous les neurotypiques.

 

 

 

 

mai 2016ANNICK DAIGNEAULT

Une voix en faveur de l’inclusion et la neurodiversité.

Co-auteure du documentaire « Les Pieds en Haut »; Présidente-Fondatrice de « Sur le Fil », Fondation pour l’Inclusion et la neurodiversité.

Maman deux fois, boulimique sociale, catalyseur et philanthrope, je bosse en tant que coordonnatrice du programme Ma Vie en Premier, une initiative novatrice inspirée de l’approche résilience et leadership, implantée par le Centre des Jeunes l’Escale dans trois écoles secondaires de Montréal-Nord.

Formée en théâtre, en communications et en gestion philanthropique, je cumule plusieurs expériences, entre autre, en direction artistique événementielle et en communications.

L’un de mes deux fils a aujourd’hui 9 ans. Adorable enfant dynamo, volontaire et rieur, Maël est l’un des premiers enfants autistes diagnostiqués à être entré en maternelle à l’école alternative Rose-des-Vents.

Militante, auteure et activiste, je m’implique socialement et politiquement en faveur de la reconnaissance positive de la neurodivesité et de l’inclusion de chacune des distinctions qui enrichissent l’humanité.